STOP !
     
STOP !
« STOP ! » est le titre de la série de photographies réalisées entre juillet 2009 et mai 2010 dans les villes de New York, Montréal, Paris et Arles.

Ce « STOP ! » correspond à ce que je ressens au moment où je vois « une scène » dans la rue qui m’interpelle.
Je suis stoppée net dans l’acte de déambulation.
Je suis arrêtée par ce que je vois.
Je ne peux pas continuer ma route sans avoir photographié cette « chose vue ».

Ce « STOP ! » raisonne comme un ordre - ou une exclamation ou un cri - qui m’oblige à regarder « la scène » avec une grande attention, tel le panneau de signalisation du même nom, qui oblige à s’arrêter pour regarder s’il n’y a pas de danger avant de poursuivre la route.

Ce « STOP ! » agit de la même manière sur le récepteur lors de sa déambulation dans l’espace d’exposition.
Sur les murs, il y a des œuvres, entre les œuvres, il y a du mur. Le spectateur est arrêté par l’œuvre pour la voir. Le mur est une route, l’œuvre est un stop.

Par ailleurs, le titre est, à priori, le premier élément que l’on découvre du travail. Commencer par le mot « STOP ! » vient inscrire le travail dans un registre d’absurde.


« STOP ! » est un message minimal, direct et compréhensible par tous.

Top